Mon matériel

Classé dans : Article | 2

materiels

 

Bonjour, Bonjour !

Après avoir fait un petit peu connaissance dans le premier article “Bienvenue“, je vais aborder cette fois-ci la question du matériel, celui que j’utilise au quotidien, histoire que vous sachiez un peu de quoi il s’agit, “d’où je viens et ou je souhaite aller” en terme d’équipement.
Rassurez-vous, on ne va pas se lancer dans un décryptage façon cours d’aérospatiale ! Non non, on va faire simple 🙂

 

  • LE BOITIER

Réflex PENTAX K30 équipé du 18-135mm. Crédit photo : PENTAX
Réflex PENTAX K30 équipé du 18-135mm.
Crédit photo : PENTAX

Commençons par le plus évident, le boitier, depuis 2014 c’est un PENTAX K30 noir. Il remplace un K200d qui m’a rendu de fiers services depuis 2008 et qui a mérité, au début de l’année de finir dans des mains moins dingues et exigeantes que les miennes!

Quant au K30, il me suit partout, même quand je n’en ai pas besoin, il n’est jamais très loin. Il est solide, robuste, facile à prendre en main, j’aime beaucoup son ergonomie avec sa poignée très creusée (même si je la trouve un peu courte en hauteur) et ses deux molettes, la possibilité de l’alimenter avec une batterie ou des piles est franchement pratique, son viseur 100% à pentaprisme rend la visée très lumineuse et confortable et le signal de mise au point qui fonctionne même sur des vieilles optiques est un plus non négligeable. Et enfin, sa tropicalisation me permet d’être “sans pitié” avec lui, c’est pas un peu de pluie (un peu hein, pas un déluge!), de sable ou de neige qui va l’effrayer, il est conçu pour affronter ses situations, et c’est rassurant!

Si je devais relever des défauts? Il y en a, ce serait son autonomie moindre par rapport au K200d, avec pile ou batterie confondu qui s’explique notamment par son écran mieux défini et qui est allumé bien plus souvent. Il y a aussi son système de nettoyage de capteur “shake reduction“, qui fait rarement (jamais?) de miracle, d’ailleurs je l’ai désactivé pour gagner encore en autonomie. Je pense également à son grip, enfin… Existe-t’il officiellement? Je n’ai jamais rien trouvé de très probant à ce sujet, d’ailleurs si vous avez des infos… 🙂

Voilà pour le “cerveau”, j’en suis très satisfait et je m’éclate avec ! En attendant un futur FullFrame (fantasme!) pour fin 2015 si tout va bien!

 


  • LES OBJECTIFS

objectifs

 

A ce jour, donc quasiment au lancement du blog, je suis équipé de 6 objectifs diffèrents que je vous liste en détails ci-dessous :

  1. Un Pentax DA 18-250mm f/3.5-6.3 AL : c’est le premier que j’ai eu, le couteau suisse pas très discret mais diablement polyvalent, si on est prêt à faire une petite concession sur la qualité d’image, on ne peut pas tout avoir!
  2. Un Pentax-A 50mm f/1.7 : c’est mon bijou, mon coup de coeur, celui que je prends en me disant “aujourd’hui, on ne se pose pas de question!”. Même si mon cadrage est foireux, que mon expo laisse à désirer, que l’idée même de ma photo est à jeter ; le rendu, le piqué, le flou d’arrière plan (le bokeh), me rendent dingue ! Et il m’a fait aimer les focales fixes ! A avoir dans son sac sans faute !
  3. Un Pentax DA 35mm f/2.4 : le fameux “Plastic Wonder” ! Sa réputation le précède, il a un tarif tout doux, est tout en plastique, il ferait presque “cheap”, sa mise au point est assez bruyante et patine assez souvent, mais il est très maniable, super léger, et sort des clichés d’une qualité remarquable ! Malgré tout, je l’ai depuis quelques mois, et j’ai encore du mal à me faire à cette focale, faut que j’insiste.
  4. Un Vivitar 24mm f/.2.8 Macro (avec un filtre UV Heliopan) : c’est celui que je prends en randonnées, léger, bague de mise au point agréable (bien que j’ai remarqué un tout petit jeu dans le mien), un très beau piqué (mais pas à toutes les ouvertures), et un mode macro (au 1:5ème) qui peut toujours servir, en rando justement pour les fleurs, insectes etc
  5. Un Pentax-M 135mm f/3.5 : ma dernière acquisition en date, trouvé pour une misère sur ebay (à peine 40€), il est de la génération de mon 50 cité plus haut, avec une bague de mise au point à la course longue, looooonngue (mais j’aime bien personnellement, faut s’y faire), et le pare-soleil intégré. Niveau optique, je trouve son piqué franchement bon dès la pleine ouverture, et superbe à partir de f/4.5 (surtout à 40€!! Mais je suis sur qu’il peut rivaliser avec des optiques actuelles sans problème).
  6. Un Tamron Adaptall-2 SP 90mm f/2.5 Macro : je cherchais un “vrai macro” depuis un moment, et j’avais repéré ce modèle qui a une très belle côte, je viens de le recevoir, donc c’est un peu tôt pour me faire un avis mais je reviendrai en dire plus quand je l’aurais “dompté” 🙂

 

  • ET TOUT LE RESTE

equipementdivers

 

  • SAC : Lowepro Slingshot 100 AW (le lien montre la nouvelle version avec quelques retouches comme le clips en haut en droite permettant de fixer un trépied et la pochette en façade sur le compartiment du haut), j’ai porté mon choix sur lui au départ pour une seule raison : sa bretelle et son ouverture sur le côté ! Et à l’époque de mon achat, ce système était assez novateur, du coup on ne le retrouvait pas encore chez les grandes marques “photos”. Ca fait plus de 5 ans que je l’ai maintenant, et j’en suis enchanté! Il m’a suivi partout, et il est comme neuf! Sa qualité de fabrication, ses coutures ultra solides, sa bretelle confortable, sa housse de protection imperméable intégrée dans le dossier, son confort et ses compartiments facilement modulables font mon bonheur! Je tenais absolument au mix “mono-bretelle + ouverture sur le côté” dans le but de pouvoir accéder à l’appareil facilement en étant debout, au milieu d’une foule ou autre, sans avoir à sortir le sac des épaules, ni à le poser par terre, et çà, en festival, ça n’a pas de prix! Je vous ferai un petit topo un de ses jours pour vous montrer comment j’ai aménagé le mien, vous verrez qu’avec un peu d’astuce, je peux y ranger le boitier + 5 objectifs + 4 ou 5 filtres + des petites babioles comme des piles, des cartes mémoires, un lenspen en carbone pour nettoyer les optiques et le capteur…
    C’est un achat que je recommande les yeux fermés, même si aujourd’hui, je commence à me sentir un peu à l’étroit et que j’envisage peut-être à moyen terme de le remplacer pour la taille au-dessus, à voir…
  • TREPIED : Hama Profil 71 : Alors là, c’est un produit vraiment de base, qui m’a été donné il y a 6 ou 7 ans. On trouve le même à 40€ dans les grandes surfaces, je n’ai jamais su le poids maxi supporté parce-que c’est même pas inscrit sur la boîte! Tout ce que je peux dire, c’est qu’il fait à peine 1kg sur la balance, qu’il mesure 51cm plié, et 130 déplié, que le clips rapide pour l’appareil est bien pratique, que le niveau à bulle est, vu son emplacement, anecdotique, et que les vis de serrage en plastique de la rotule ne m’ont jamais vraiment inspirées confiance! Et malgré çà, il ne bronche pas, j’en suis franchement surpris! Il est resté des nuits entière dehors, il m’a suivi sur des randonnées en montagne bien humide, il a goûté l’eau de mer, est resté planté dans le sable durant des heures pour capter ce satané filé d’étoile, et rien à faire, il est toujours là! Pourtant, régulièrement je regarde pour le remplacer, et je n’ai jamais trouvé aussi léger avec cette hauteur, donc j’attends qu’il me lâche un jour!
  • FILTRES : Hormis le premier de la liste ci-dessous que j’utilise souvent parce-qu’il est vissé sur mon 24mm, les autres ont été trouvés dans le déstockage d’une boutique et je ne m’en sers jamais ! D’abord parce-qu’ils ne s’adaptent pas en l’état sur mes objectifs, il faut que je pense à faire l’acquisition d’un porte-filtre et d’un lot de bagues adaptatrices pour en tirer partie au mieux ; et surtout parce-que je n’y pense pas ! Mais la rédaction de ce présent article me donne des idées… A suivre 🙂

  • SUR L’ORDINATEUR

logicielsoutils

Concernant l’ordinateur, je travaille sur Windows 8.1, avec les logiciels classiques mais Ô combien éprouvés, Lightroom 5, Photoshop CS5 et Dxo Optics Pro 8. Rien d’original donc, mais diablement efficace!
J’utilise aussi un petit outil pratique : “La boite à couleurs“, qui est une pipette qui fonctionne partout, et le plugin LR/Mogrify pour les frames et les signatures sous Lightroom (1000x plus complet que le module de base). J’utilise également, mais pas très souvent, une tablette graphique Wacom Bamboo.
Enfin pour protéger mes photos, mon catalogue et les paramètres de Lightroom, j’utilise une sauvegarde incrémentielle que j’ai mis en place grâce à un petit utilitaire gratuit mais très puissant (je m’en servais en utilisation “pro” il y a quelques années), Cobian Backup. Tout çà sur 3 disques : Le premier qui est le disque de travail, un autre qui tourne presque jamais qui me sert de “sauvegarde fréquente”, et un externe ou je synchronise tout à l’aide de Cobian Backup, et ce, environ 1 à 2 fois par mois.
Si la demande est là, je pense faire un article pour expliquer comment j’ai configuré Cobian pour avoir un système relativement “sur”.

Voilà pour la “présentation” de mon équipement, même si il est amené à évoluer je crois que j’ai fait le tour. Mais si toutefois vous aviez des questions, n’hésitez pas, les commentaires sont là pour çà et j’y répondrais avec plaisir !

2 Responses

  1. On a l’impression que tu as dans tes mains une pépite d’or et tu as ce don pour donner envie de le posséder

    • Ah ben si tu l’as interprété de cette façon, tu m’en vois ravi 🙂
      C’est effectivement mon petit bijou, et en même temps mon compagnon d’aventure, il encaisse sans jamais broncher, c’est un bon soldat !

Laisser un commentaire